La conduite-éco.

Eco

Un atout majeur pour les conducteurs : la conduite positive.

Pratiquer l'éco-conduite, c'est adopter un style de conduite différent. Un perfectionnement de la conduite qui permet moins d'usure des organes du véhicule entretenu et adapté au besoin du conducteur. Les évolutions techniques, les assistances des conducteurs ne cessent d'évoluer. Pour autant, les conducteurs (trices), ne savent pas profiter à 100% de ces solutions car non formés. L'éco-conduite représente des avantages non négligeables pour eux-mêmes : elle permet une  amélioration des conditions de travail, (moins de fatigue, de stress...), une diminution de l'insécurité routière. La vitesse commerciale s'en trouve améliorée car plus homogène. Connaissez-vous la fable du lièvre et la tortue ? Qui gagne ?

Principes de base / Connaitre le fonctionnement de son véhicule:

Ralentir autrement en utilisant le ralentisseur secondaire :

Ralentir le camion ou l'autocar semble anodin, mais il n'en est rien. Le ralentisseur secondaire est un dispositif complémentaire non négligeable pour les conducteurs professionnels. Il permet un confort de conduite et de sécurité remarquable par rapport au frein de service (moins de secousses) et préserve donc le respect de la marchandise ou des personnes transportées. Voici quelques conseils :

  • Le premier réflexe à adopter est la décélération du véhicule pour profiter de  l'inertie (l'élan). L'injection de gasoil est alors coupée et le frein moteur agit. L'énergie emmagasinée permet de parcourir plusieurs centaines de mètres gratuitement.
  • L'utilisation du ralentisseur doit être maitrisée. Il faut actionner le dispositif plot par plot et le laisser agir. 9 fois sur 10 le ralentisseur remplace le frein de service. Ce dernier ne servira qu'à l'immobilisation du véhicule.

Conduite environnementale : les normes Euro

Dans le but de limiter les émissions polluantes ,depuis 1990, les performances environnementales des véhicules ont permis de diviser par 20 le niveau de pollution grâce aux normes européennes misent en place depuis 1988.

Normes

Mise en service des véhicules Homologation des nouveaux types
Euro 1 1er janvier 1993 1er juillet 1992
Euro 2 1er juillet 1996 1er janvier 1996
 Euro 3 1er janvier 2001 1er janvier 2000
Euro 4 1er janvier 2006 1er janvier 2005
Euro 5 1er janvier 2011 1er septembre 2009
Euro 6 1er septembre 2015 1er septembre 2014

Limites des émissions polluantes en G/kwh:

Normes NOx CO HC Particules fines
Euro 0 15,8 12,3 2,6  
Euro 1 15,8 4,9 1,23 0,40
Euro 2 7 4 1,1 0,15
Euro 3 5 2,1 0,66 0,10
Euro 4 3,5 1,5 0,46 0,02
Euro 5 2 1,5 0,25 0,02
Euro 6 0,4 1,5 0,13 0,01

 

NOx = oxyde d'azote; CO =monoxyde de carbone; HC = hydrocarbures.

 

Anti -pollution / ADBLUE:

L’AdBlue est utilisé depuis octobre 2006 par les camions équipés du même système de dépollution (norme Euro 4 poids lourds).

C'est une solution aqueuse composée à 67,5 % d’eau déminéralisée et à 32,5 % d’urée de haute puretée, en conformité avec la norme ISO 22241.

Elle est injectée dans les gaz d'échappement d'un moteur diesel pour réduire les émissions d'oxydes d'azote (NOx), conjointement à la technologie de réduction catalytique sélective (SCR)

 

L'engagement des transporteurs :

La charte CO2 incite les transporteurs à réduire les émissions de CO2 dans l'atmosphère. Cliquez ci-dessous !

Les transitions énergétiques :

Date de dernière mise à jour : 26/10/2019

  • 4 votes. Moyenne 5.00 sur 5.